Maintenir une cohésion d’équipe solide en travail hybride requiert une approche managériale différente
Publication 26 janvier 2022

Maintenir une cohésion d’équipe solide en travail hybride requiert une approche managériale différente

Depuis près de deux ans, nos conditions de travail ont radicalement changé sous l’influence de la pandémie de coronavirus. Le travail à distance est notamment beaucoup plus présent qu’avant mars 2020. Le travail hybride – forme de travail où les collaborateurs travaillent en partie au bureau et en partie en télétravail – continuera sans aucun doute à faire partie de notre réalité de travail.

Le travail en mode hybride exige toutefois une approche managériale différente impliquant de nouvelles compétences : une bonne dose d’intelligence émotionnelle, une attention accrue portée à une communication claire, et le développement d’une culture fondée sur la confiance sont plus essentiels que jamais. Les managers ont besoin de ces compétences pour remplir leur obligation légale de veiller au bien-être de leurs collaborateurs et de garder leur équipe soudée. Si l’on ne prête pas suffisamment attention à ces aspects, le risque est de voir s’étioler le lien avec l’organisation et avec l’équipe. De même, la motivation des collaborateurs risque d’être mise à rude épreuve. Heureusement, nos conseillers en prévention-aspects psychosociaux savent comment y faire face !

Voici quelques ingrédients de base pour une équipe à distance soudée :

  • Outre les contacts axés sur les tâches, il est crucial de prévoir suffisamment de temps au sein de l’équipe pour avoir des contacts centrés sur l’humain et pour sonder les besoins de l’équipe.
  • La création d’un climat psychologique sûr : les collaborateurs se sentent-ils par exemple suffisamment en sécurité pour être eux-mêmes et osent-ils exprimer leurs opinions et leurs besoins ? Peuvent-ils aborder les difficultés ou les erreurs sans devoir craindre de conséquences négatives ?
  • Des accords clairs en matière de joignabilité. En la matière, élaborer une politique de connexion et de déconnexion peut aider à clarifier les attentes.
  • Donner suffisamment de feed-back aux collaborateurs peut contribuer à combattre les malentendus et le sentiment d’incertitude que favorise le télétravail (‘est-ce que je fais bien les choses ?’). Pour rester motivés, les collaborateurs ont en effet besoin de se sentir compétents.
  • Soutenir les collaborateurs dans la gestion du changement et de leurs éventuelles craintes. Pour ce faire, une maîtrise suffisante des techniques d’entretien nécessaires est capitale.

La bonne nouvelle, c’est que maintenir la cohésion à distance ne s’apparente pas à faire de la physique nucléaire. Pourtant, dans la pratique, nous constatons que de nombreux managers n’appliquent pas assez souvent les connaissances théoriques dont ils disposent. Cela s’explique en partie par le fait qu’il n’existe malheureusement pas de remèdes miracles : maintenir la cohésion requiert du temps et des efforts, c’est l’inconvénient. C’est toutefois un investissement que l’on récupère largement par la suite grâce à l’augmentation de la motivation et de la productivité. Il est donc intéressant de voir comment on peut soutenir les managers d’une organisation et leur donner le temps et l’espace nécessaires pour mettre en œuvre ces bonnes pratiques théoriques sur le lieu de travail. Le renforcement de la cohésion d’équipe nécessite en effet des efforts qui ne porteront leurs fruits qu’à long (ou moyen) terme.

Vous êtes désireux de découvrir plus d’outils pour favoriser la cohésion au sein de votre organisation ? Nous avons développé la sensibilisation ‘Maintenir la cohésion d’équipe en travail hybride’ à l’attention des managers, collaborateurs ou personnes de confiance. Lors d’une session live ou digitale d’une demi-journée à une journée complète, on se penche sur la façon de créer la cohésion à distance (et au bureau) et sur la façon d’engager le dialogue avec les collaborateurs qui rencontrent des difficultés (gestion du changement, résistance, craintes…). Des conseils sont donnés concernant le retour au bureau, la stimulation de la cohésion, la reconnaissance des signaux d’alerte du mal-être, la gestion des émotions, les techniques d’entretien. Tout au long de la session, une large place est également laissée au partage d’expériences.

 

Plus d'informations

 

Suzanne van Hemmen,
Conseillère en prévention-aspects psychosociaux