Questions fréquemment posées sur le nouveau coronavirus
Publication 30 janvier 2020

Questions fréquemment posées sur le nouveau coronavirus

Les réponses du SPF Santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement sur les questions fréquemment posées sur le nouveau coronavirus.

Les coronavirus, qu'est-ce que c'est ?

Les coronavirus sont une famille de virus pouvant provoquer une infection chez l'homme et chez divers animaux, parmi lesquels les oiseaux et des mammifères comme les chameaux, les chats et les chauves-souris. Les coronavirus sont zoonotiques, ce qui signifie qu'ils peuvent se transmettre de l'animal à l'être humain.

À ce jour, il a été démontré que sept coronavirus peuvent provoquer aussi une infection chez l'être humain. Lorsque des coronavirus d'origine animale évoluent, contaminent l'être humain et continuent à se propager entre êtres humains, cela peut déboucher sur des épidémies comme celles du MERS-CoV et du SRAS.


Où le nouveau coronavirus (2019-nCov) est-il apparu ?

Le 2019-nCov est une nouvelle souche de coronavirus qui n'avait pas encore été constatée chez l'être humain auparavant.

L'épidémie a commencé dans la ville chinoise de Wuhan, capitale de la province de Hubei. Dans les premiers moments, il a semblé que l'épidémie était liée au marché South China Seafood City (appelé aussi South China Seafood Wholesale Market ou Hua Nan Seafood Market). Ce marché accueille des commerçants en fruits de mer, volailles, chauves-souris, marmottes et autres animaux sauvages, ce qui indique une probable origine animale de ce virus. Il s’est avéré par la suite que le virus pouvait également se transmettre entre humains, mais l'ampleur totale de ce mode de transmission n’est pas encore complètement connue à l’heure actuelle.

Des cas ont entre-temps été découverts dans d'autres régions de Chine et dans d'autres pays, mais  toujours avec des antécédents de voyage à Wuhan.

Les autorités chinoises effectuent en ce moment des recherches sur le coronavirus et la source des contaminations.


Quels sont les symptômes du nouveau coronavirus (2019-nCoV) ?

Les symptômes varient d'une maladie modérée à sévère des voies respiratoires s'accompagnant de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires. Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques préexistantes semblent plus vulnérables aux symptômes sévères.
 

Quelle est la probabilité que le nouveau coronavirus arrive en Belgique ?

Les autorités sanitaires sont vigilantes et suivent de près la situation en Chine. Dans ce cadre, elles réalisent en permanence une estimation des risques possibles pour notre pays et, si nécessaire, elles proposent des mesures à la Ministre et aux autorités.

Comme dans d'autres pays, il est possible qu'un voyageur porteur du virus arrive en Belgique depuis la Chine. Le risque que la maladie continue à se propager en Belgique est très faible. Notre pays dispose de très bonnes procédures pour le dépistage et le traitement des coronavirus.


Comment la Belgique se prépare-t-elle à un cas éventuel du nouveau coronavirus ?

Le nouveau coronavirus peut apparaître en Belgique par l'intermédiaire d'un voyageur. Il importe donc de détecter rapidement le virus afin qu'il ne puisse pas se propager ou très peu.

Un groupe d'experts belges a mis au point des procédures et celles-ci ont été envoyées à tous les médecins généralistes et hôpitaux de notre pays. Ainsi, ils savent comment reconnaître rapidement un patient potentiellement infecté par le coronavirus et ce qu'ils doivent faire en pareil cas.

Un laboratoire de référence à la KU Leuven est capable d'identifier rapidement le virus. Nous disposons avec l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles d'un hôpital de référence où nous pouvons accueillir les patients et les soigner en toute sécurité.

L'inspection d'hygiène informe alors toutes les personnes avec lesquelles le patient a été en contact depuis qu'il/elle a présenté des symptômes. On évite ainsi que le virus puisse continuer à se propager dans notre pays.


Des conseils de voyage adaptés sont-ils d'application pour la Chine ?

Le SPF Affaires étrangères a adapté ses conseils de voyage pour la province de Hubei.

Les voyages non indispensables dans la province de Hubei sont temporairement déconseillés. Wuhan est la capitale de cette province et l'endroit où actuellement les cas d'infection sont les plus nombreux. Il est recommandé aux personnes se rendant malgré tout dans la région d'éviter les contacts avec des animaux et leurs déjections, de ne pas fréquenter des marchés d’animaux vivants ou morts, de s'abstenir autant que possible de tout contact avec des personnes malades et de respecter une bonne hygiène personnelle (se laver les mains, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs en papier).

Les voyageurs qui pendant leur voyage ou dans les deux semaines après leur retour de Chine développent des symptômes tels que de la fièvre ou des difficultés respiratoires, sont invités à téléphoner à leur médecin généraliste en signalant leur voyage.

Consultez aussi les informations à l'intention des voyageurs sur le site web de l'Institut de médecine tropicale.


Je suis allé(e) en Chine et je me sens malade. Que dois-je faire ?

Si vous êtes malade et si vous êtes allé(e) en Chine récemment ou si une personne de votre entourage proche est malade et est allée en Chine, appelez votre médecin généraliste en signalant votre voyage et vos symptômes. Ne vous rendez pas dans sa salle d'attente ni aux urgences.

Pour éviter la contamination d'autres personnes, il est recommandé de rester à l'écart des autres. Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir jetable lorsque vous éternuez ou toussez. Jetez les mouchoirs dans une poubelle munie d'un couvercle et lavez-vous les mains.


Je me sens malade, mais je ne suis pas allé(e) en Chine. Que dois-je faire ?

Si vous n'avez pas été en contact étroit avec une personne malade et qui est allée récemment en Chine, vous ne devez pas vous inquiéter. Vous avez peut-être une grippe hivernale. Consultez dans ce cas votre médecin généraliste. 


Je suis en contact avec des invités/clients/touristes chinois. Dois-je m'inquiéter ?

Vous ne devez pas vous inquiéter. Il importe surtout de respecter une bonne hygiène personnelle : évitez les contacts avec des personnes malades, lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez un gel à l'alcool.

Si un invité chinois est malade dans votre établissement, appelez un médecin généraliste et signalez l'antécédent de voyage et les symptômes de votre invité. Installez votre invité dans un local séparé. Le médecin généraliste passera en revue avec vous les mesures nécessaires.


Pourquoi n'effectue-t-on pas de contrôles dans les aéroports belges ?

Pour l'instant, l'OMS ne préconise pas de mesures supplémentaires pour les aéroports.

Dans l'aviation, des procédures très strictes sont toujours d'application. Si l'équipage remarque à bord un passager malade, cela est signalé à l'aéroport avant même l'atterrissage de l'avion et une équipe médicale est prête à l'aéroport pour prendre en charge le passager malade. En cas de suspicion de coronavirus ou d'une autre infection, l'inspection d'hygiène peut conduire ce passager à l'hôpital en toute sécurité pour les tests et examens nécessaires.

Des contrôles ont toutefois lieu auprès des passagers qui partent depuis la Chine et un deuxième contrôle a lieu dans les grands aéroports d'Asie pour les voyageurs qui reviennent vers l'Europe. Notre pays n'a jamais eu de vols directs vers Wuhan et cet aéroport a même été fermé entre-temps.


Puis-je être contaminé(e) en commandant un colis en provenance de Chine ?

Les coronavirus se propagent par l'intermédiaire des êtres humains et des animaux. Ils ne survivent pas bien en dehors du corps. Et certainement pas sur du carton, du matériel d'emballage ou d'autres objets. Les autres coronavirus ne se propagent pas de cette manière et nous n'avons aucune raison de penser qu'il en aille autrement pour ce nouveau coronavirus.

Source : SPF Santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement.

 

Publié dans Actuascan, janvier 2020, n°1.