Système de ventilation, aération, climatisation et chauffage en temps de covid-19
Publication 22 juin 2020

Système de ventilation, aération, climatisation et chauffage en temps de covid-19

Les deux principes à mettre en œuvre sont :

  1. favoriser le renouvellement de l’air (dilution de particules virales) et

  2. limiter le brassage de l'air (courants d’air) avec de particules virales éventuelles.


Cet air peut être chauffé ou refroidi sans que cela ne change les préconisations.


Lorsque le bâtiment est ventilé mécaniquement

Il conviendra de vérifier le bon fonctionnement de la ventilation en s'assurant d'un débit d’air frais de 30m3/h/pers ou plus suivant la nature des locaux. Si cette vérification de débit n'est pas possible, il faudra s’assurer a minima qu'un flux d'air venant de l'extérieur vers les zones de travail est existant.

En complément, il est conseillé :

  • d’activer la ventilation nominale même pendant les périodes d’inoccupation des bâtiments ;
  • de compléter ce renouvellement d'air par une aération des locaux par ouverture des fenêtres dès que l’on sort du local, au moins
    • 15 minutes pendant la pause déjeuner (l'aération se fera porte du local fermée) ;
    • Pour des réunions / formations : au moins 5 min/heure, en début de chaque heure – n’oubliez pas de fermer les fenêtres ;
  • de faire fonctionner le système de ventilation avec apport de l’air extérieur, sans utiliser le mode recyclage de l’air ;
  • de maintenir les consignes habituelles de chauffage, de refroidissement et d’humidification ;
  • de s’assurer que les entrées d’air et bouches d’extraction ne sont pas obstruées ;
  • de remplacer les filtres selon le calendrier habituel d’entretien, en assurant la protection habituelle des intervenants, notamment pour les voies respiratoires.
     

Lorsque le bâtiment n'est pas muni de ventilation mécanique

Il conviendra d’aérer les locaux par ouverture des fenêtres dès que l’on sort du local, au moins deux fois 15 minutes par jour.

Pour les locaux équipés de climatiseur fonctionnant avec la recirculation d’air *, il conviendra de ne les utiliser que si des besoins de régulation de température sont nécessaires, p.ex. en période de canicule **  et à la plus faible vitesse possible afin d’éviter la dispersion des contaminants par le brassage de l’air.

Les simples ventilateurs individuels devront être arrêtés dans les locaux où plusieurs personnes travaillent et ne pas être dirigés vers la personne lorsqu’elle est seule.

Pour les toilettes, il faudra maintenir en permanence la ventilation mécanique, même en cas d’inoccupation. En l’absence de ventilation mécanique, on ouvrira les fenêtres. 

En ce qui concerne la lutte contre le COVID19 en période de fortes chaleurs, n’oubliez pas les mesures suivantes qui peuvent augmenter le bien-être :

  • le télétravail si le confort thermique peut en bénéficier !
  • les stores (protection solaire externe), qui diminuent votre facture d’électricité
  • permettre un code vestimentaire adapté.

 

* Comment reconnaitre un climatiseur fonctionnant par recirculation d’air ?

Photo 1 : installation airco sans recirculation (sans "bac" à l'extérieur qui prend l'air)

Photo 2 : installation airco sans recirculation (avec « bac » à l’extérieur que prend de l’air frais)

 

Photo 3 : bouton pour désactiver la recirculation d’air p.ex. en voiture 

(sur la photo, la recirculation est activée , ce qui doit donc être évité en voiture ! »

** Définition de canicule de IRM
L’IRM parle d’une vague de chaleur nationale lorsque les maxima à Uccle atteignent au moins 25,0°C durant au moins 5 jours consécutifs parmi lesquels le seuil des 30,0°C est atteint durant au moins trois jours.
 

Sources :

Dr Mathieu VERSEE,
Médecin du travail et Directeur scientifique