Vaccination contre la grippe : Vos questions, nos réponses
Publication 27 octobre 2021

Vaccination contre la grippe : Vos questions, nos réponses

Le virus de la grippe saisonnière revient, comme son nom l’indique, tous les ans. En temps de pandémie de COVID-19, nous avons vécu en 2020 une saison de grippe assez calme : en effet, les contacts sociaux étaient très fortement limités à la même période. Voilà pourquoi, cette année, alors que nos contacts sociaux ont repris, il est plus que vivement recommandé de se faire vacciner contre le virus de la grippe.

Beaucoup de questions nous arrivent, par rapport à ce contexte pandémique particulier. Nos experts y ont répondu pour vous.

Est-il recommandé de se faire vacciner contre la grippe en période de pandémie de COVID-19 ?

Oui, c'est vraiment recommandé. De très nombreux cas de grippe sont attendus cette année car l'année dernière a été une année de grippe calme, grâce à toutes les mesures prises à ce moment-là (télétravail obligatoire, port obligatoire du masque, fermeture de l’horeca...). Cette année, notre résistance a de ce fait diminué. Il est probable que la grippe et la COVID-19 se renforcent mutuellement, ce qui peut entraîner des situations potentiellement mortelles et des hospitalisations pour certaines personnes. Souffrir de la grippe et de la COVID en même temps sera une situation pénible pour tout le monde !

Le vaccin contre la grippe peut-il être administré en même temps que le vaccin COVID ?

Oui, ce n'est pas un problème. Il est toutefois recommandé d'administrer les vaccins dans des bras différents, afin de pouvoir distinguer les éventuels effets secondaires (plus précisément, le vaccin COVID dans le bras droit et le vaccin grippe ou influenza dans le bras gauche).

Le vaccin contre la grippe offre-t-il une protection à 100 % ?

Non, le vaccin contre la grippe ne protège pas à 100% mais offre une protection comprise entre 60 et 80% (il faudra voir ce qu’il en est cette saison car cela varie chaque saison). Une protection de 80% signifie donc qu'une personne vaccinée n'a que 20 % de risque de tomber malade de la grippe par rapport à une personne non vaccinée.

À partir de quand le vaccin contre la grippe offre-t-il une protection ?

On est protégé contre la grippe dès 10 à 14 jours après la vaccination.

Pendant combien de temps le vaccin contre la grippe offre-t-il une protection ?

Le vaccin contre la grippe est efficace pendant 6 mois. Le moment idéal pour se faire vacciner est donc à partir de la mi-octobre, car la saison de la grippe dure jusqu'à la mi-avril.

Le vaccin contre la grippe est-il sûr pendant la grossesse ?

Oui, toute femme enceinte devrait se faire vacciner contre la grippe, quel que soit le stade de sa grossesse. Chez les femmes enceintes, la grippe peut provoquer une naissance prématurée et potentiellement un avortement spontané. Il vaut donc mieux se faire vacciner !

Le vaccin contre la grippe est-il sûr pendant l'allaitement ?

En soi, la vaccination pendant l'allaitement n'est pas un problème, mais l’essentiel est de se faire vacciner contre la grippe pendant la grossesse. La femme enceinte pourra alors développer des anticorps contre la grippe qui pourront ensuite être transmis par le lait maternel pendant l'allaitement.

Dans quelles situations ne peut-on pas se faire vacciner contre la grippe ?

Si vous avez une allergie grave à l'une des substances contenues dans ce vaccin. (Voir la liste des composants ci-dessous.) Seules les personnes souffrant d'une allergie grave aux protéines de poulet ne peuvent pas recevoir le vaccin sans une vigilance accrue. Les éventuelles allergies ordinaires (rhume des foins…) ne constituent pas du tout une contre-indication ! Les allergies aux vaccins COVID ou à d'autres vaccins ne sont pas non plus nécessairement une contre-indication.

Le vaccin contre la grippe contient-il aussi de l'ARNm ou un virus ?

Non, le vaccin contre la grippe ne contient pas d'ARNm comme c’est le cas du vaccin contre la COVID de Pfizer ou Moderna, ni de virus comme pour le vaccin d'AstraZeneca ou Janssen.

Les vaccins COVID et les vaccins contre la grippe se ressemblent-ils ? Cela pose-t-il problème pour les allergies ?

Non, les vaccins contre la COVID et les vaccins contre la grippe ne se ressemblent pas et contiennent des composants tout à fait différents. Ainsi, si vous avez eu une allergie grave ou des effets indésirables suite à un vaccin COVID, cela ne signifie absolument pas que vous aurez une allergie grave ou un effet indésirable suite au vaccin contre la grippe. Seuls les polysorbates peuvent être présents dans les deux. (Voir la liste des composants ci-dessous.) Le PEG (macrogol) ne se trouve que dans les vaccins Pfizer ou Moderna. (Voir la liste des composants ci-dessous.)

Quelles sont les personnes à risque qui devraient absolument se faire vacciner contre la grippe ?

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande la vaccination contre la grippe pour :

Catégorie A : (priorité absolue, simultanément, à partir de la mi-octobre)

  • Groupe 1 : les personnes présentant un risque de complications, c'est-à-dire :
    • toutes les personnes âgées de 65 ans et plus ;
    • tous les patients à partir de l'âge de 6 mois souffrant d'une maladie chronique sous-jacente des poumons (y compris l'asthme grave), du cœur (à l’exclusion de l'hypertension), du foie, des reins, de troubles métaboliques (y compris le diabète), d’un IMC > 35, de troubles neuromusculaires ou de troubles immunitaires ;
    • les personnes résidant dans une institution ;
    • toutes les femmes enceintes, quel que soit le stade de la grossesse ;
    • les enfants de 6 mois à 18 ans suivant une thérapie à long terme à l'aspirine.
  • Groupe 2 : les personnes occupées dans le secteur de la santé, à l'intérieur et à l'extérieur des établissements de soins (interruption de la transmission).
  • Groupe 3 : les personnes vivant sous le même toit que :
    • les personnes à risque du groupe 1 ;
    • les enfants de moins de 6 mois.

Catégorie B : toutes les personnes âgées de 50 à 65 ans

La grippe est-elle une maladie grave ?

Oui, la grippe peut être très grave. Il existe un risque accru d'hospitalisation et de décès, en particulier pour les personnes à risque.

Outre la vaccination, que peut-on faire pour prévenir la grippe ?

Bien que moins contagieuse, la grippe a les mêmes modes de transmission que la COVID. Comme pour la COVID, le port du masque, le maintien d'une distance, la ventilation et le lavage / la désinfection des mains peuvent contribuer à prévenir la grippe.

Les vaccins contre la grippe contiennent :

  • Tous les vaccins contre la grippe : protéine de poulet (ovalbumine)
  • Tous les vaccins contre la grippe : traces de formaldéhyde
  • Tous les vaccins contre la grippe : Octoxinol-9
  • Alpharix et Influvac : Polysorbate 80
  • Alpharix et Influvac : traces de gentamicine (antibiotique utilisé comme conservateur et pour une injection sûre)
  • Vaxigrip Tetra : traces de néomycine (antibiotique utilisé comme conservateur et pour une injection sûre)
  • Alpharix Tetra : désoxycholate de sodium
  • Influvac Tetra : bromure de cétyltriméthylammonium

Les vaccins COVID contiennent :

  • Pfizer/BioNTech - COMIRNATY® bis(2-hexyldécanoate) de ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyle) (ALC-0315) ; 2-[(polyéthylène glycol (PEG)-2000]-N,N-ditétradécylacétamide (ALC-0159) ; 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine (DSPC)
  • Moderna - Vaccin COVID-19 Moderna : lipide SM-102 ; 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine (DSPC) ; 1,2-dimyristoyl-rac-glycéro-3-méthoxypolyéthylène glycol-2000 (PEG2000 DMG) ; trométamol ; chlorhydrate de trométamol
  • AstraZeneca : polysorbate 80 (E433), L-histidine, chlorhydrate de L-histidine monohydraté, chlorure de magnésium hexahydraté, édétate disodique (dihydraté)
  • Janssen : 2-hydroxypropyl-β-cyclodextrine (HBCD), acide citrique monohydraté, acide chlorhydrique, polysorbate 80, citrate trisodique dihydraté

 

 

Consultez nos informations sur la vaccination contre la grippe